J'avais oublié, la maison de Moissac (52 mn)

Shatta et Bouli Simon ont dirigé la maison de Moissac et sauvé la vie de centaines d'enfants juifs entre 1939 et 1945.
Situé d'abord en zone libre, la maison de Moissac recueille, éduque et se charge de perpétuer une identité « juive » en grand danger à cette époque. Mais, à partir de 1943, la zone libre n'existe plus ; c'est la période du « planking ». Grâce au courage et à l'intelligence de ce couple et au réseau des Justes de Moissac, les enfants sont cachés. L'opération est une réussite : durant toute la guerre, aucun des 3000 orphelins ne périra ou ne tombera aux mains des occupants...

Location 72h (VOD): 3,50 € Gift Louer le film
Le DVD : 14,00 € Jaq_j_avais_oublie_site_small
Acheter le DVD
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

La Passeuse des Aubrais
Juillet 1942, une jeune femme fait passer en zone libre deux enfants, frère et sœur, orphelins, juifs.

La Passeuse des Aubrais

Juillet 1942, une jeune femme fait passer en zone libre deux enfants, frère et sœur, orphelins, juifs. Plus de 60 ans plus tard, celui qui n’était alors qu’un petit garçon déclare que cette femme était en réalité à la solde de la Gestapo.

Après la guerre, l’Alsace-Moselle c’est la France !
La foule est en liesse lorsque Strasbourg est libérée en novembre 1944. Mais les lendemains vont ils chanter pour autant ?

Après la guerre, l’Alsace-Moselle c’est la France !

La foule est en liesse lorsque Strasbourg est libérée en novembre 1944. Mais les lendemains vont ils chanter pour autant ? Car comment effacer cinq années d’annexion ? Comment reconstruire l’Alsace et la Moselle et taire la douleur de cette région meurtrie ?

Cette lumière n'est pas celle du soleil
Cette Lumière n’est pas celle du soleil est un film sur la mémoire qui donne la parole à des résistants.

Cette lumière n'est pas celle du soleil

Un film sur la mémoire qui donne la parole à des résistants. Ses protagonistes avaient entre 15 et 20 ans lorsqu’ils se sont engagés dans le maquis. Vainqueurs modestes, à les entendre, il était moins question de courage que de nécessité : celle de s’engager pour défendre la liberté.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales