Logo-footer
Change de nom et devient
Capuseen
Logo-play

Catalogue Société : Portrait

Films 201 à 220 sur 361
Portraits Vallorcins #3

Portraits Vallorcins #3

Ces quatre films constituent le troisième volet d’une collection de portraits d’habitants et d’habitantes de Vallorcine, village particulier du Massif du Mont blanc, par sa position géographique, son histoire, sa vie locale.

Xavier Dunand, à l’école de la montagne

Xavier Dunand, à l’école de la montagne

Xavier est un accompagnateur en moyenne montagne. Il vit de cette parole de G. Rebuffat : « Ce qui embellit un tas de pierre, une pente de neige, c’est le sourire qui est dans votre cœur. »

Paul Berguerand, d’un métier à l’autre

Paul Berguerand, d’un métier à l’autre

En nous racontant l’histoire de sa vie, Paul nous parle de l’histoire de Vallorcine. Il nous livre aussi sa philosophie, aimer les gens, les rendre heureux, c’est ce qu’il a essayé de faire dans ses différents métiers.

Guy Ancey, l’homme debout

Guy Ancey, l’homme debout

Guy Ancey est né dans une des plus vieilles familles de Vallorcine. Il tient le bar tabac et sait tout ce qui se passe dans le village. Ses yeux rieurs en disent long sur sa capacité à démasquer et à intervenir à bon escient.

André Devillaz, l’homme du bois

André Devillaz, l’homme du bois

André est l’homme heureux de la montagne. Son visage, ses yeux traduisent son émerveillement. La forêt, le travail du bois, la neige, l’eau, tout lui est occasion de bonheurs renouvelés.

Portraits Vallorcins #2

Portraits Vallorcins #2

Ce deuxième volet de la série Portraits Vallorcins dresse quatre portraits d’une vingtaine de minutes chacun d’habitants et d’habitantes de Vallorcine, village particulier du massif du Mont-Blanc par sa situation géographique, son histoire, sa vie locale.

Daniel Rey, tout est géométrie

Daniel Rey, tout est géométrie

Dans son atelier qui fleure bon l’odeur de pin, Daniel ne lâche pas son Opinel depuis le lever du jour jusqu’au coucher du soleil. La lame de son couteau pénètre avec tendresse dans le bois d’arolle pour parer de rosaces et damiers un plumier, une boîte à sel ou un coffre à jouet.

Denise Rey, une artiste singulière

Denise Rey, une artiste singulière

Elle parcourt la montagne à la recherche de pommes de pin, de lichens, de morceaux de bois qu’elle transformera en chouettes à plumes, en sorcières ou... Elle s’émerveille devant ce qu’elle découvre et ses yeux jubilent à la pensée du destin de ses povottes.

Albert Burnet, du bois dont on fait les hottes

Albert Burnet, du bois dont on fait les hottes

Albert scie, taille, plie, rabote et assemble avec gourmandise ses lames de mélèze pour bâtir une hotte. Il prolonge les gestes de ses ancêtres qui passaient leurs longues soirées d’hiver à fabriquer ces hottes utiles à transporter sur leur dos courbés le foin, les outils, et, parfois, les bébés.

Portraits Vallorcins #1

Portraits Vallorcins #1

Ce premier volet d’une série dresse trois portraits d’une vingtaine de minutes chacun d’habitants et d’habitantes de Vallorcine, village particulier du massif du Mont-Blanc par sa situation géographique, son histoire, sa vie locale.

Parole de King !

Parole de King !

Si les Drag Queen occupent le devant de la scène des cabarets, peu de gens connaissent les Drag Kings qui se servent des codes de la masculinité pour jouer avec ceux de la féminité.

Rien ne s'efface

Rien ne s'efface

Trois cadeaux. Trois moments de confidence autour du cinéma. Au fil de ces trois rendez-vous, la réalisatrice japonaise Naomi Kawase (Grand Prix du Festival de Cannes en 2007) révèle le lien sensible et vital qui la lie au cinéma.

Chris Marker, never explain, never complain

Chris Marker, never explain, never complain

Écrivain, cinéaste, essayiste, grand voyageur, photographe, un peu pianiste, un peu peintre, ami des bêtes, intellectuel engagé et chantre de l’imaginaire, Chris Marker a, soixante ans durant, exploré la plupart des moyens d’expression.

Oncle Rithy

Oncle Rithy

À Sihanoukville, au cours du tournage de son film Un barrage contre le Pacifique, le cinéaste cambodgien Rithy Panh revient sur vingt années de son cinéma.

Mograbi Cinéma

Mograbi Cinéma

Le cinéaste israélien Avi Mograbi finalise une installation dans un musée, donne une master-class à de jeunes étudiants en cinéma, ou revoit chez lui certains de ses films.

Licínio de Azevedo Chroniques du Mozambique

Licínio de Azevedo Chroniques du Mozambique

Prenant pour point de départ le parcours de vie et l’œuvre de Licínio de Azevedo, réalisateur du Mozambique, Margarida Cardoso livre une réflexion en profondeur sur une époque de grands changements.

Les Histoires de Claire Simon

Les Histoires de Claire Simon

Claire Simon regarde toujours devant elle. Vivre au présent est ce qui l’anime. Elle n’aime pas la nostalgie. Ce film propose de la suivre dans ce présent perpétuel des films en cours ou à venir.

Le Cinéaste est un athlète

Le Cinéaste est un athlète

Avec ce portrait d’un cinéaste à part, il s’agit de saisir l’essentiel du rapport de Vittorio de Seta à ceux qu’il a filmés, les plus humbles, qu’il a portés avec élégance et en couleurs dès les années 1950, sur le grand écran du Cinémascope.

Il était une fois  André S. Labarthe

Il était une fois André S. Labarthe

La pensée de André S. Labarthe est aujourd’hui emblématique d’une forme cinématographique singulière où le documentaire est bouleversé par la fiction. Les mises en scène de conversations avec André S. Labarthe tentent de révéler le fonctionnement de cette hybridation.

La Ballade d'Abdoul

La Ballade d'Abdoul

Abdoul, originaire du Tadjikistan, est venu à Moscou pour envoyer de l’argent à sa famille restée dans son village natal, perdu dans les montagnes du Pamir. Mais Abdoul est avant tout chanteur.