Logo-play

Catalogue Longs métrages : Comédie dramatique commençant par la lettre “C”

12 Films
Clara et moi

Clara et moi

Antoine a 33 ans. Il est idéaliste, perpétuellement insatisfait et à la recherche du grand amour. Son aisance naturelle et l’apparente légèreté avec laquelle il sillonne Paris ne masquent plus sa solitude. Et puis un jour, Antoine rencontre Clara...

Chant d’Hiver

Chant d’Hiver

Certaines ressemblances sont troublantes. Ainsi celle de ce vicomte guillotiné, pipe au bec, pendant la terreur, d'un aumônier militaire au torse tatoué comme un truand, avec un clochard parisien réduit à l'état de planche par un rouleau compresseur et finalement d'un concierge, lettré et trafiquant d’armes, d'un gros immeuble.

Change pas de main

Change pas de main

Madame Bourgeois, femme importante du milieu politique parisien, est victime d’un chantage à la veille de décrocher une place de ministre : elle reçoit des films pornographiques dans lesquels elle reconnaît sans mal son propre fils… Interdit -16 ans

C'est la vie

C'est la vie

Une cité de banlieue étrange et banale à la fois, comme la vie même. Dans ce décor, Ginette, indépendante et têtue, lutte pour construire sa vie à sa guise. Mais quelle vie ? Faut-il travailler ou se consacrer à ses enfants ? Garder un mari qui entrave sa liberté ? Ou se laisser prendre en charge par un amant dévoué ?

Chemin de croix

Chemin de croix

Maria, 14 ans, vit dans une famille catholique fondamentaliste. A la maison comme à l’école, son quotidien est régi par les préceptes religieux. Entièrement dévouée à Dieu, elle n’a qu’un rêve : devenir une sainte.

Coqueluche

Coqueluche

Le premier jour de la révolution de 1956 Tomi et Anna-Marie ne perçoivent rien des événements, ils sont seulement heureux de ne pas devoir à aller à l'école. Leur Papa rentre du travail, et raconte qu'il a eu le courage de gifler un collègue, mouchard du parti. Les enfants voient deux impacts de balles dans le pain de la grande-mère qui vient de rentrer à la maison...

C’est eux les chiens

C’est eux les chiens

Majhoul vient de passer 30 ans dans les geôles marocaines pour avoir manifesté en 1981 durant les « émeutes du pain ». Il retrouve la liberté en plein Printemps arabe à Casablanca.

Chroniques d'une cour de récré

Chroniques d'une cour de récré

Brahim, 10 ans, habite avec sa famille dans l'usine de construction de grues dont son père, d'origine marocaine, est le gardien. les films à la télé, la cour de l'usine, celle de l'école, les potes, constituent son univers. Un royaume apparemment aussi immuable que la vieille grue qui nourrit son imaginaire jusque dans ses rêves, la nuit.

Chantrapas

Chantrapas

Nicolas est un artiste, un cinéaste qui ne demande rien tant que de pouvoir s’exprimer en toute liberté. Une liberté source de bien des problèmes... Dès ses débuts en Géorgie, les « idéologues » veulent le réduire au silence, considérant que son œuvre n’est pas conforme aux règles en vigueur. Face à leur détermination, Nicolas quitte son pays d’origine pour la France - terre de liberté et de démocratie. Mais l’état de grâce sera de courte durée...

Chacun pour soi

Chacun pour soi

Engagez-vous qu’ils disaient. Sauf que l’armée, comme d’autres entreprises, licencie. Et Thierry et Nicolas, deux copains d’enfance, se retrouvent sur le carreau, humiliés, incapables de rentrer chez eux. Ils s’installent en transit dans un camping en bord de mer, où ils rencontrent deux copines.

Cathy Come Home

Cathy Come Home

Ce classique de la télévision anglaise fut regardé par un quart de la population lors de sa diffusion en 1966 et souleva l’indignation nationale. Une semaine après, l’association d’aide au sans-abri « Shelter » était créée.

Coline (les amis de mes amis)

Coline (les amis de mes amis)

Pour le prix d’un making-off, avec les 50K€ d’un court-métrage, Constantinesco nous a mitonné ce film d’action. Fauché, mais d’action et bidonnant. Petite embrouille de dope entre un baltringue et des affranchis, à la Trainspotting : Coline est un film coup de poing réalisé à l’arrache, avec des accélérations fulgurantes, des dialogues à la Kevin Smith, un bête de film, quoi !