Logo-play

Catalogue Société : Mémoire commençant par la lettre “C”

7 Films
Cité de la muette

Cité de la muette

Cité de la Muette est le premier documentaire consacré au camp de Drancy, principal centre d’internement des juifs français et étrangers avant leur extermination en Europe de l’Est durant la Seconde Guerre mondiale.

Cendres

Cendres

Dotée d'un étrange héritage, Akiko retourne au Japon sur les traces de sa mère, icône du cinéma des années 70. Au cours de ce voyage, elle découvre après de sa famille japonaise, un territoire intime chargé de secrets, auquel elle appartient sans le savoir.

Coffret Paris

Coffret Paris

Imaginez un coffre aux trésors, contenant des boîtes de film inédites ou rarissimes de Paris depuis les débuts du cinéma. Découvrez un à un ces films du hasard, merveilleux, inattendus, qui nous font voir Paris tel qu'il fut vraiment depuis l'invention du cinéma jusqu'aux années 60.

Conflict 1949-1979

Conflict 1949-1979

En 2012, trente ans après la guerre au Liban, le réalisateur Josef Khallouf décide de confronter son père, un ex combattant du Front Libanais contre la présence palestinienne. Le fils cherche à savoir : « Qui es-tu papa? J’ai besoin de savoir. Un héros ou un meurtrier? ».

Chœurs en Exil

Chœurs en Exil

Pour transmettre une tradition de chant ancestral, Aram et Virginia, un couple d'Arméniens de la diaspora, emmènent une troupe d’acteurs européens dans un voyage initiatique en Anatolie sur les lieux où autrefois cet art prospérait.

Chandigarh, le devenir d'une utopie

Chandigarh, le devenir d'une utopie

À l'heure où l'Inde célèbre le cinquantenaire de son indépendance, qu'est devenue Chandigarh, cette ville, construite dans une plaine arrosée de rivières, au pied de l'Himalaya en Inde du Nord, que Nehru souhaitait être le symbole de l'indépendance et de la démocratie aux yeux du monde moderne ?

Cette lumière n'est pas celle du soleil

Cette lumière n'est pas celle du soleil

Un film sur la mémoire qui donne la parole à des résistants. Ses protagonistes avaient entre 15 et 20 ans lorsqu’ils se sont engagés dans le maquis. Vainqueurs modestes, à les entendre, il était moins question de courage que de nécessité : celle de s’engager pour défendre la liberté.