Samedi soir et dimanche matin (133 mn)

Saturday Night and Sunday Morning

Ouvrier tourneur dans une usine de Nottingham, Arthur Seaton oublie son travail abrutissant quand arrive le week-end. Là, il partage son temps entre le pub où la bière coule à flots, le lit de son amante Brenda, une femme mariée à l’un de ses collègues et les parties de pêche. Alors qu’il vient de rencontrer une belle jeune fille, Brenda lui annonce qu’elle est enceinte de lui. Cette nouvelle bouleverse le jeune homme qui va devoir se sortir de ce mauvais pas.
Avec : Albert Finney, Shirley Ann Field
d’après le roman d’Alan Sillitoe
Arthur Seaton est par excellence le « working class hero » des jeunes hommes en colère anglais des années 60. Karel Reisz signe là une œuvre majeure, un succès phénoménal qui ouvre la voie du réalisme social britannique. Un cinéma qui parle, sans mépris ni angélisme, de la classe ouvrière qui, jusque là, n’avait pas souvent le droit à la parole, ni à l’image.
Complément :
We are the Lambeth Boys court-métrage de Karel Reisz, 1950. Un des films du programme du Free Cinema.
Version originale, sous-titrée en français.

...

Voir plus

Le DVD : 13,00 € Samedi_soir_dimanche_matin_modal_small
Acheter le DVD
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Je m'appelle Elisabeth
Un film sensible et poétique sur les angoisses enfantines.

Je m'appelle Elisabeth

Betty a dix ans. Elle a peur des fantômes, des recoins obscurs et de la séparation imminente de ses parents. Le jour où un inconnu franchit le mur du jardin pour s'y cacher, Betty l'a décidé : peu importe qui il est, il sera son meilleur ami... 

Le Jupon rouge
Récit à trois voix sur le désir, la volupté, la possession, mais aussi le démantèlement.

Le Jupon rouge

À Paris, trois femmes d’âge et d’univers social très différents vont être entraînées dans une histoire romanesque et romantique puisqu’elle gravite autour de l’amour, de ses soulèvements et de ses contradictions.

Le Lit
Le mari d’Eva est en train de mourir à ses côtés.

Le Lit

Le mari d’Eva est en train de mourir à ses côtés. Pendant 24 heures durant, Eva se souvient de la maladie de son mari, de leur vie heureuse, de leur amour. Pendant 24 heures, elle s’occupe de lui, elle prévient ses besoins, attendant patiemment sa mort inévitable.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales