L' Homme à la caméra (67 mn)

Dans ce film sans acteur, le cinéaste russe parcourt un espace quotidien qu'il transfigure et réinvente en un chef-d'oeuvre inoubliable.
L'homme à la caméra parcourt en toute liberté la vie quotidienne d'une grande cité soviétique tout en inventant le langage filmique.
" Je suis le ciné-oeil. Je suis l'oeil mécanique. Moi, machine, je vous montre le monde comme seul je peux le voir. (...) C'est là que nous travaillons, nous Maîtres de la vue, organisateurs de la vie visible (...), Maîtres des mots et des sons, les virtuoses du montage de la vie. " Dziga Vertov
Bonus Vidéo :
Une bande originale électronique en dolby digital 5.1, Volga Select ( Ivan Smagghe et Marc Collin ) - Une bande originale classique, The Alloy Orchestra - " Un si joli mot : le montage" de Bernard Eisenschitz (41'), film documentaire inédit et exclusif sur l'invention du montage dans les années 20 en URSS avec de nombreux extraits : Eisenstein, Poudovkine, Vertov, Koulechov ... - Analyse du film par Luc Lagier (10') - Diaporama des oeuvres les plus marquantes des années 20 soviétiques ( Malévitch, Rodchenko, Chagall, Tatline, Maïakovski...)
Langues audio : russe - Sous-titres : français
Durée totale du dvd : 118 min

...

Voir plus

Le DVD : 14,99 € Lhommealacamera_jaq_small Article provisoirement indisponible

Sur le même thème

L'Idiot
Une fable magnifique sur la lutte entre la bonté, parfois naïve, et la corruption d’un monde fielleux.

L'Idiot

Une fable magnifique sur la lutte entre la bonté, parfois naïve, et la corruption d’un monde fielleux, dans ce premier film de Georges Lampin, lui-même d’origine russe. Le film qui lança la carrière de Gérard Philippe.

La chevauchée fantastique
Une diligence est le lieu de rencontre de neuf personnes qui font route, en Arizona, sur une piste menacée par les Indiens de Geronimo.

La chevauchée fantastique

Le chef-d'œuvre de John Ford. Une diligence est le lieu de rencontre de neuf personnes qui font route, en Arizona, sur une piste menacée par les Indiens de Geronimo

Way Down East
Ce classique offre une réflexion sur la société américaine puritaine et paternaliste de l'époque.

Way Down East

Un an après True Heart Susie et Broken BlossomD. W. Griffith retrouve Lillian Gish dans le rôle d'une jeune femme abandonnée par tous. Ce classique offre une réflexion sur la société américaine puritaine et paternaliste de l'époque.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales