L' Homme à la caméra (67 mn)

Dans ce film sans acteur, le cinéaste russe parcourt un espace quotidien qu'il transfigure et réinvente en un chef-d'oeuvre inoubliable.
L'homme à la caméra parcourt en toute liberté la vie quotidienne d'une grande cité soviétique tout en inventant le langage filmique.
" Je suis le ciné-oeil. Je suis l'oeil mécanique. Moi, machine, je vous montre le monde comme seul je peux le voir. (...) C'est là que nous travaillons, nous Maîtres de la vue, organisateurs de la vie visible (...), Maîtres des mots et des sons, les virtuoses du montage de la vie. " Dziga Vertov
Bonus Vidéo :
Une bande originale électronique en dolby digital 5.1, Volga Select ( Ivan Smagghe et Marc Collin ) - Une bande originale classique, The Alloy Orchestra - " Un si joli mot : le montage" de Bernard Eisenschitz (41'), film documentaire inédit et exclusif sur l'invention du montage dans les années 20 en URSS avec de nombreux extraits : Eisenstein, Poudovkine, Vertov, Koulechov ... - Analyse du film par Luc Lagier (10') - Diaporama des oeuvres les plus marquantes des années 20 soviétiques ( Malévitch, Rodchenko, Chagall, Tatline, Maïakovski...)
Langues audio : russe - Sous-titres : français
Durée totale du dvd : 118 min

...

Voir plus

Le DVD : 14,99 € Lhommealacamera_jaq_small Article provisoirement indisponible

Sur le même thème

Coffret Clouzot avant Clouzot
La genèse d’un grand cinéaste.

Coffret Clouzot avant Clouzot

Avant de réaliser L’Assassin habite au 21, son premier grand film, Henri-Georges Clouzot passe dix années à écrire des scénarios, mettre en scène des versions francophones de films étrangers, adapter des romans pour l’écran...

La petite chocolatière
Les débuts de Raimu au cinéma dans l'un de ses premiers rôles parlants.

La petite chocolatière

Les débuts de Raimu au cinéma dans l'un de ses premiers rôles parlants. Une véritable leçon d'optimisme et de joie de vivre mis en scène par Marc Allégret et Pierre Prévert ! 

L'Anneau de Crin
Automne 1944, l’insurrection de Varsovie s’achève.

L'Anneau de Crin

Automne 1944, l’insurrection de Varsovie s’achève. Après cent jours d’héroïsme, les soldats de l’Armée de l’Intérieur rendent les armes. Marcin, jeune lieutenant, est grièvement blessé. Il est porté par deux jeunes infirmières Wiska et Janina

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales