Soupçons : La dernière chance (2h10mn)

THE STAIRCASE

10 ans plus tard, l’histoire dépasse encore une fois la fiction et l’affaire Michael Peterson refait parler d’elle. Un des experts scientifiques déterminants à charge du procès est accusé d’avoir falsifié les preuves dans de nombreuses affaires, au gré de ses humeurs et convictions personnelles. Une nouvelle instruction s’ouvre pour déterminer la libération ou non de Michael Peterson...
Jean-Xavier de Lestrade (oscarisé pour Un coupable idéal en 2002) est reparti aux États-Unis pour filmer ce nouveau procès.
Soupçons, la dernière chance offre à voir les multiples facettes de la justice américaine. Jean-Xavier de Lestrade fait témoigner tous les protagonistes de l’affaire, en s’attachant à ne pas les juger. Il remet aussi dans son contexte ce nouvel épisode, en revenant sur les faits passés. Un « polar du réel », qui nous questionne en temps réel sur les dysfonctionnements du système judiciaire américain. Aussi terrifiant que passionnant.
Bonus : Entretien avec Jean-Xavier de Lestrade - 40 min
Langues : VO, Français, sous-titres Français

Le DVD : 15,00 € Soupconladernierechance_jaq_small DVD définitivement épuisé

Sur le même thème

Réparer l’injustice
Le film retrace le processus de réhabilitation des mineurs, qui, en 1948, ont subi une répression violente par l'Etat suite à leurs revendications.

Réparer l’injustice

Pour la plupart anciens résistants et vainqueurs de la bataille du charbon, les mineurs menèrent une grève de plusieurs semaines entre octobre et novembre 1948. Cette mobilisation fut durement réprimée : occupation militaire des bassins miniers, arrestations et condamnations judiciaires. 

Après l’ombre
Le film raconte la prison, la façon dont elle grave dans les chairs des marques indélébiles et invisibles.

Après l’ombre

Une longue peine, comment ça se raconte ? C’est étrange ce mot qui signifie punition et chagrin en même temps. Ainsi s’exprime Didier Ruiz lorsqu’il entreprend la mise en scène de son dernier spectacle monté avec d’anciens détenus de longue peine.

12 jours
Avant 12 jours, les personnes hospitalisées en psychiatrie sans leur consentement sont présentées en audience.

12 jours

Avant 12 jours, les personnes hospitalisées en psychiatrie sans leur consentement sont présentées en audience. D’un côté un juge, de l’autre un patient, entre eux naît un dialogue sur le sens du mot liberté et de la vie.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales