Les Fils de la terre (90 mn)

29 mars 1999. Christian Bergeon tombe, agonisant,dans les bras de son fils Edouard. Il vient d’ingérer des pesticides et ne se relèvera pas. A 45 ans, il est l’exemple type de ces paysans français qui se battent jusqu’au bout pour conserver leurs exploitations, malgré les crises agricoles à répétition. 13 ans plus tard, Edouard Bergeon, devenu journaliste-reporter, nous introduit dans l’intimité de Sébastien Itard, agriculteur, producteur de lait dans le Lot, qui partage bien des points communs avec son père. Il nous donne à voir sa vérité du monde agricole, un monde soumis aux fortes pressions des banques, des instances économiques et même de l’environnement familial : charge de travail, surendettement, dépression, médicaments… tentative de suicide. Cette fois, pourtant, c’est la vie qui l’emportera grâce à la création de la coopérative de distribution de lait Cant’Avey’Lot qui permet au principal protagoniste, à a fin du film, de trouver de nouvelles raisons d’espérer et de travailler.
Mention spéciale du jury – FIPA 2012
Prix du premier film – FIGRA 2012 Le Touquet
Finaliste du prix Albert Londres 2012
Sélection officielle - IDFA 2012 Amsterdam
Prix du long métrage - Terra Festival 2013 Guadeloupe

« La réalité du monde rural, loin des clichés diffusés par la télé réalité, c'est ce que propose de montrer le réalisateur poitevin Édouard Bergeon dans le documentaire Les fils de la Terre. » L'Humanité Dimanche
« L'année prochaine, quand on verra à la télévision les cohues du Salon de l'agriculture, on se souviendra de la solitude de Sébastien. » Le Monde
« Expert dans l'art de filmer patiemment des êtres abîmés par la vie, ce film touche avec une sincérité à fleur de peau la question de la dépression des paysans. » Les Inrockptibles
« Édouard Bergeon livre ce documentaire en forme d'hommage, décrivant avec tendresse et pudeur un malaise agricole qui va grandissant. » Télé Ciné Obs
« Ce que Édouard Bergeon espère maintenant, c'est que son film (...) puisse nourrir tables rondes et débats autour d'un sujet si difficile à aborder. » L'Information agricole
Bonus : Livret : L'agricultre aujoud'hui : un état des lieux

...

Voir plus

Le DVD : 14,95 € Lesfilsdelaterre_jaq_small
Acheter le DVD
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Quelque chose de grand
Ce film est l’histoire d’un chantier colossal, immense.

Quelque chose de grand

Ce film est l’histoire d’un chantier colossal, immense. Des milliers d’hommes travaillent collectivement à la construction d’un même ouvrage architectural. Comme un immense théâtre graphique et sonore, chacun y joue une partition bien précise.

Nul homme n'est une île
Le local serait-il le dernier territoire de l’utopie ?

Nul homme n'est une île

Nul homme n’est une île est un voyage en Europe, de la Méditerranée aux Alpes, où l’on découvre des hommes et des femmes qui travaillent à faire vivre localement l’esprit de la démocratie et à produire le paysage du bon gouvernement.

Koro du Bakoro, naufragés du Faso
Polo est arrivé dans la rue à 12 ans, il en a maintenant 29. Aujourd’hui il est en quête d’un travail.

Koro du Bakoro, naufragés du Faso

Polo est arrivé dans la rue à 12 ans, il en a maintenant 29. Aujourd’hui il est en quête d’un travail. Trouver le moindre travail nécessite d’avoir une pièce d’identité. Pour avoir une carte d’identité il faut un acte de naissance. Le sien est resté au village avec son oncle.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales