Maris à tout prix (2h30mn)

5 juin 2004 : le premier mariage gay est célébré en France. Pourtant, un mois plus tôt, une véritable course contre la montre s’engage entre Noël Mamère et les opposants au mariage : coups bas, intimidations, menaces du gouvernement, déferlement homophobe, tous les moyens sont bons pour empêcher la noce. Entre le combat politique d’un homme et les états d’âme des deux jeunes prétendants pris dans la tourmente médiatique et les soucis financiers, comment le premier mariage gay a failli ne jamais avoir lieu.
« Un décompte ébouriffant, parano, pathétique et sensible. (...) de vraies scènes d’anthologie » Télérama
« Haletant, parfois burlesque » Les Inrockuptibles
« Terriblement corrosif » Le Monde
Bonus : Une dizaine de séquences inédites : Sur le marché de Bègles…, Scènes d’affrontements devant la mairie, Photos chocs du mariage, Media-training avant l'émission de Marc-Olivier Fogiel … L’interview exclusive de Noël Mamère et de Caroline Mécary. Le discours intégral de Roselyne Bachelot à l'Assemblée nationale lors du vote du pacs en 1998 ainsi que les propos anti-pacs des députés de la droite.

...

Voir plus

Le DVD : 4,99 € Marisatoutprix_jaq_small Article provisoirement indisponible

Sur le même thème

Ex-TAZ Citizen Ca$h (1987-1994)
Pour la première fois les 90s vues de l’intérieur par ses acteurs et activistes.

Ex-TAZ Citizen Ca$h (1987-1994)

1987-1994 : « Paris nous appartenait, tout était possible… ». Pour la première fois, les 90s vues de l’intérieur par ses acteurs et activistes. Quand l’Histoire ( des raves parties, du hip hop, du punk hardcore …) rencontre les histoires de Pat Ca$h, Gatsby de la fin 80.

Les glaneurs et la glaneuse
Un peu partout en France, Agnès a rencontré des glaneurs et glaneuses, « récupereurs », « ramasseurs » et « trouvailleurs ».

Les glaneurs et la glaneuse

Un peu partout en France, Agnès a rencontré des glaneurs et glaneuses, « récupereurs », « ramasseurs » et « trouvailleurs ». Par nécessité, hasard ou choix, ils sont en contact avec les restes des autres. Leur univers est surprenant.

Paris est une fête
Un film poème en 18 vagues, comme autant de scènes pour décrire Paris et ses paysages urbains.

Paris est une fête

Un film poème en 18 vagues, comme autant de scènes pour décrire Paris et ses paysages urbains traversés par un « jeune mineur étranger isolé », les attentats, les roses blanches, l’état d’urgence…, le silence, et la joie…, rien que la joie.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales