Enfants forçats (1h42mn)

Les enfants sont les premières victimes des guerres, des catastrophes naturelles ou plus généralement de la pauvreté. 115 millions d'entre eux sont contraints de travailler, souvent dans les pires conditions. Enfants esclaves dans des ateliers de couture en Inde, petits mineurs dans les sites aurifères du Burkina Faso, gamins des décharges en République dominicaine, mendiants dans les rue de Ouagadougou, ou main d’œuvre corvéable dans les exploitations agricoles des États-Unis
Quel avenir ont ces enfants privés d’éducation, quel avenir auront leurs propres enfants ? Comment rompre ce cercle vicieux de la pauvreté ? Dans cette nouvelle enquête sur le travail des enfants, Hubert Dubois révèle un grand nombre de situations critiques mais aussi la force d'une mobilisation mondiale pour éradiquer le fléau. 20 ans après L’enfance enchaînée, ce film mesure les progrès réalisés et alerte sur leur fragilité en particulier en temps de crise.
Avec : Kaïlash Satyarthi, président de la marche mondiale contre le travail des enfants - Narration de Denis Lavant
Compléments : Entretien avec le réalisateur et l’assistante réalisation, 2012 - 19 min - Rencontre avec une classe de CM2, 2012 - 13 min.
Langues : Français, Anglais

...

Voir plus

Le DVD : 14,70 € Enfantsforcats_jaq_small
Acheter le DVD
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

On dirait que...
Le métier des parents vu par leurs enfants.

On dirait que...

« On dirait que…» et l'imaginaire se met en marche. Plutôt que de jouer aux cow-boys et aux indiens, des enfants de 8 à 13 ans, fils et filles de médecins, d'agriculteurs, de gendarmes ou d'épiciers jouent devant la caméra au métier de leurs parents.

Mort(s) de la rue
Chaque année, environ 360 sans abris meurent, non pas de froid, mais de misère, d’abandon et de violence.

Mort(s) de la rue

Chaque année, environ 360 sans abris meurent, non pas de froid, mais de misère, d’abandon et de violence. Bernard était l'un d'entre eux ; figure bien connue de la ville de Bayeux, il est décédé à 46 ans «dans» et «de» la rue.

Rêves en chantier
Un petit groupe de personnes tente de faire renaître la maison Mimir, espace autogéré à Strasbourg.

Rêves en chantier

À l’origine de cette histoire, Renaud et des copains squattent une vieille maison alsacienne abandonnée. Ils la baptisent : Maison MIMIR ... et décident d’en faire un lieu social, artistique et autogéré. Ils obtiennent de la mairie de Strasbourg un bail pour 20 ans.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales