Philippe Pétain, "Résistances" - 16 (42 mn)

Entretiens avec Ulrich Herbert, historien allemand

- Une grande lassitude de la guerre pour la population allemande en 1918. La surprise de l'avoir perdue. On ne croyait plus aux structures existantes, et de voir naître une solution simple, était très répandu dans toute l'Europe. C'est là que l'idée charismatique est apparue. Il faut toujours prendre en compte la perception politique d'Hitler
- Hitler pensait connaître les lois mécaniques de l'Histoire. Hitler était convaincu que la France - et encore plus l'Angleterre - était sous influence juive, et que cela la conduirait à sa perte. En 1937 1938, il n'y a pratiquement plus de sociétés démocratiques en Europe. La tendance est autoritaire, les sociétés démocratiques sont révolues. La société moderne est autoritaire
- Quelqu'un comme Pétain raisonne en catégories militaires. La victoire de Franco sur les républicains a joué un rôle important qu'on mésestime : la perspective d'un avenir pour l'Europe relevait de structures autoritaires et je crois que pour Pétain, c'est extrêmement important, pour lui, l'avenir est autoritaire. Hitler savait qu'il avait l'avantage sur ses adversaires occidentaux du fait de leurs convictions (de leurs réserves pour éviter la guerre).
- Au fond, l'option "Vichy" était un hasard. Sur "Vichy" : un exemple sans équivalent en Europe "Vichy" avait une certaine autonomie. En Allemagne, on avait jusqu'alors aucune expérience à savoir comment imposer une politique antisémite à un pays extérieur…

...

Voir plus

Location 48h (VOD): 2,50 € Gift Louer le film
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Sammies
la captation du ciné-concert « Quand le jazz débarque ! Sammies in Brest » et la ciné-conférence « Les Américains à Brest en 1917 ».

Sammies

Le ciné-concert Quand le jazz débarque ! Sammies in Brest et la ciné-conférence Les Américains à Brest en 1917 témoignent, grâce aux émouvantes images tournées par les opérateurs de l’armée américaine, de l’arrivée de près de 800 000 soldats dans le port de Brest entre 1917 et 1919.

Je n'oublierai jamais
Ma grand-mère, Maria Elizabeth, est l’une des dernières mémoires vivantes des cent mille Allemands du Caucase.

Je n'oublierai jamais

Ma grand-mère, Maria Elizabeth, est l’une des dernières mémoires vivantes des cent mille Allemands du Caucase victimes du régime soviétique durant la seconde guerre mondiale.

La Passeuse des Aubrais
Juillet 1942, une jeune femme fait passer en zone libre deux enfants, frère et sœur, orphelins, juifs.

La Passeuse des Aubrais

Juillet 1942, une jeune femme fait passer en zone libre deux enfants, frère et sœur, orphelins, juifs. Plus de 60 ans plus tard, celui qui n’était alors qu’un petit garçon déclare que cette femme était en réalité à la solde de la Gestapo.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales