Paroles de Pieds-Noirs, l’histoire déchirée des français d’Algérie (2h29mn)

Contraints de quitter dans l’urgence la terre où certains vivaient depuis quatre générations, les Pieds-Noirs restent les grands oubliés de l’indépendance algérienne. Illustrés par des photos et des images d’archives inédites, leurs témoignages abondent sur cette période de l’histoire qui fut pour partie celle d’aristocrates aventureux, mais surtout celle de paysans, de commerçants et de fonctionnaires.
De la colonisation à l’exil, ce film relate avec chaleur et lucidité la formidable aventure et la grande détresse que furent celles des Pieds-Noirs : la colonisation, le quotidien, le brassage des cultures mais aussi la guerre, la proclamation de l’indépendance, la rupture brutale avec la terre algérienne, le déchirement du départ et l’intégration difficile dans une métropole indifférente, voire hostile. Et ce terrible sentiment d’abandon qui après tant d’année laisse la plaie aussi vive que la nostalgie.
Compléments :
Rassemblement de Pieds-Noirs à Carnoux

Le DVD : 14,95 € Parolesdepiedsnoirs_jaq_small
Acheter le DVD
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Ex-TAZ Citizen Ca$h (1987-1994)
Pour la première fois les 90s vues de l’intérieur par ses acteurs et activistes.

Ex-TAZ Citizen Ca$h (1987-1994)

1987-1994 : « Paris nous appartenait, tout était possible… ». Pour la première fois, les 90s vues de l’intérieur par ses acteurs et activistes. Quand l’Histoire ( des raves parties, du hip hop, du punk hardcore …) rencontre les histoires de Pat Ca$h, Gatsby de la fin 80.

Les glaneurs et la glaneuse
Un peu partout en France, Agnès a rencontré des glaneurs et glaneuses, « récupereurs », « ramasseurs » et « trouvailleurs ».

Les glaneurs et la glaneuse

Un peu partout en France, Agnès a rencontré des glaneurs et glaneuses, « récupereurs », « ramasseurs » et « trouvailleurs ». Par nécessité, hasard ou choix, ils sont en contact avec les restes des autres. Leur univers est surprenant.

Paris est une fête
Un film poème en 18 vagues, comme autant de scènes pour décrire Paris et ses paysages urbains.

Paris est une fête

Un film poème en 18 vagues, comme autant de scènes pour décrire Paris et ses paysages urbains traversés par un « jeune mineur étranger isolé », les attentats, les roses blanches, l’état d’urgence…, le silence, et la joie…, rien que la joie.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales