Pierre Perrault : La Trilogie de l’Île-aux-Coudres (6h27mn)

Collection : Le geste cinématographique - coffret 3 DVD

Que serait le cinéma mondial sans l’Île-aux-Coudres et ses marins, paysans, pêcheurs et constructeurs de goélettes, égarés au Québec dans l’estuaire du Saint-Laurent ? Leur rencontre avec Pierre Perrault, fils spirituel de Robert Flaherty et contemporain de Jean Rouch, consacra définitivement la révolution du cinéma direct.
Pour la suite du monde
De Pierre Perrault, Michel Brault, 1963, 105 min, N&B
Les habitants de l’Île-aux-Coudres reconstituent pour la caméra une ancestrale pêche au marsouin, telle qu’ils la pratiquaient autrefois.
Le Règne du jour
De Pierre Perrault, 1967, 118 min, N&B
Le pèlerinage en France d’Alexis Tremblay, à la recherche de ses racines, sur les traces d’un lointain ancêtre ayant émigré au Canada.
Les Voitures d’eau
De Pierre Perrault, 1968, 110 min, N&B
Sur l’Île-aux-Coudres, la fin des goélettes en bois marque la fin d’une époque. Entre tradition et modernité, savoir-faire artisanal et logique de marché, chacun s’interroge sur son avenir.
Compléments :
Pierre Perrault, homme de la parole, cinéaste du vécu
De Michel La Veaux, 1999, 39 min, couleurs
Entretien inédit avec Pierre Perrault, dans lequel il évoque avec ferveur ses débuts de cinéaste et le tournage de la Trilogie de l’Île-aux-Coudres.
Le Beau plaisir
De Pierre Perrault, B. Gosselin, M. Brault, 1968, 15 min, couleurs
Tourné avec les habitants de l’Île-aux-Coudres, Le Beau plaisir revient sur la pêche au marsouin.
Couleur et Noir & Blanc

...

Voir plus

Le coffret : 33,55 € Pierreperrault_latrilogie_jaq_small DVD définitivement épuisé

Sur le même thème

Le Concours
C'est le jour du concours.

Le Concours

C'est le jour du concours. Les aspirants cinéastes franchissent le lourd portail de la grande école pour la première, et peut-être, la dernière fois. Chacun rêve de cinéma, mais aussi de réussite. Tous les espoirs sont permis, toutes les angoisses aussi.

L’alien de cinéma
Certains personnages appartiennent depuis toujours au 7ème art : le soldat, le psychopathe, l’alien, le robot…

L’alien de cinéma

Qu’ils soient hostiles ou amicaux, superpuissants ou vulnérables, visqueux ou écailleux, ou qu’ils nous ressemblent trait pour trait, les extra-terrestres de fiction exemplifient au mieux l’idée philosophique de l’Autre : le connaître, c’est aussi une façon de se connaître soi-même.

Le robot de cinéma
Certains personnages appartiennent depuis toujours au 7ème art : le soldat, le psychopathe, l’alien, le robot…

Le robot de cinéma

Films de cinéma et robots ont une chose en commun : ils sont l’œuvre de l’Homme. La grande majorité des films mettant en scène des robots sont faits par l’homme créateur, sur l’homme créateur.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales