Une vie simple (1h53mn)

Au service d’une famille bourgeoise depuis quatre générations, Ah Tao vit seule sous le même toit que Roger, le dernier héritier, qu’elle continue de materner, toujours aux petits soins. Producteur de cinéma, celui-ci dispose de peu de temps pour elle. Jusqu’au jour où Ah Tao tombe malade…
Avec : Deanie Ip, Andy Lau
Festival de Venise : Prix d’Interprétation Féminine
Festival Paris Cinema : Prix du Public, Prix des Etudiants
La réalisatrice Ann Hui livre avec Une vie simple une fable sociale pleine de tendresse et d’émotion, portée par un duo d’acteurs exceptionnels : Deanie Ip, qui remporte pour l’occasion le Prix d’Interprétation Féminine au Festival de Venise, et Andy Lau tout en justesse et en sobriété dans un rôle à contre-emploi qui révèle l’étendue de son talent. Un petit bijou à la fois romanesque et attachant, qui aspire à réconcilier les générations et les classes sociales. D’après une histoire vraie.
Bonus :
Dans les coulisses du film (40 mn)
Version originale : cantonaise - Sous-titres : Français

Le DVD : 19,95 € Unevie-simple_jaq_small
Acheter le DVD
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Plus qu'hier, moins que demain
Après plusieurs années d’absence, le retour improvisé de Sonia dans sa famille ravive des souvenirs douloureux.

Plus qu'hier, moins que demain

Après une assez longue absence, Sonia revient a l'improviste dans sa famille avec son bébé et son mari. Sonia va faire resurgir des souvenirs douloureux que tous préfèreraient oublier.

Beau temps mais orageux en fin de journée
Jacques et Jacqueline n'ont plus grand-chose d'agréable à se dire après quarante ans de vie commune.

Beau temps mais orageux en fin de journée

Été 1985, à Ménilmontant. Jacques et Jacqueline sont mariés depuis quarante ans. Leur vie commune balance entre la tendresse et l’agacement. Aujourd’hui, l’atmosphère est à l’orage et leur fils, Bernard, débarque à l’improviste avec sa nouvelle amie...

Swing
La découverte du monde des gitans et de leur musique à travers le regard d'un enfant de dix ans.

Swing

Max, fils unique, est âgé d’une dizaine d’années. C’est un fan de Jazz manouche, qu’il a découvert en écoutant jouer Miraldo, un virtuose de la guitare. Cette musique devient sa passion et le conduit vers le quartier des manouches où il achète une vieille guitare.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales