Les Larmes de Madame Wang (1h31mn)

Artiste au chômage, Madame Wang vend des CD et des DVD au marché noir, à Pékin. Lorsque son mari – joueur invétéré – est envoyé en prison suite à une bagarre, elle retourne dans sa ville natale, dans la province de Guizhou. À la recherche d’un emploi, elle demande de l’aide à Youming, un ancien amant, qui lui suggère de devenir pleureuse professionnelle lors des cérémonies funéraires…
Avec : Liao Qin, Wei Xingkun, Li Longjun, Zhu Jiayue
Filmé sans autorisation, Les Larmes de Madame Wang est une parabole aussi tranchante que grinçante du capitalisme chinois, à travers une galerie de personnages tantôt truculents tantôt tragiques qui ne sont pas sans rappeler la comédie humaine de Balzac. Parmi ceux- ci, Madame Wang se détache nettement grâce à l’interprétation tour à tour colérique, désopilante et touchante de Liao Qin, véritable chanteuse d’opéra, qui lui a valu une mention spéciale du Jury au Festival de Cannes. Un film à découvrir absolument !
Bonus :
Entretien avec Liu Bingjian
Version originale : chinoise - Sous-titres : français

...

Voir plus

Le DVD : 19,95 € Leslarmesdemadamewang_jaq_small
Acheter le DVD
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Ordet
Ordet est un film essentiel qu’il faut voir et revoir, un miracle cinématographique.

Ordet

Adapté d’une pièce de Kaj Munk que Carl Theodor Dreyer simplifie pour en dégager l’essence dramatique, ce chef d’œuvre de pureté récompensé par un Lion d’Or à Venise en 1955 est sans doute le plus grand film de l’histoire du cinéma sur la foi et la sainteté.

Le Christ aveugle
Un voyage spirituel et initiatique qui délivre une réflexion sur la foi et ses miracles.

Le Christ aveugle

Chili. Michael, jeune mécanicien, est convaincu d’avoir eu une révélation divine. Lorsqu’il apprend l’accident d’un ami d’enfance, il entame un pèlerinage pour aller à son chevet accomplir un miracle.

A mon âge, je me cache encore pour fumer
Alger, 1995. La chaleur moite du hammam, espace de liberté et d’émancipation des femmes…

A mon âge, je me cache encore pour fumer

Alger, 1995. Les terrasses de la Casbah suspendues au-dessus la mer… La chaleur moite du hammam, espace de liberté et d’émancipation des femmes, quand au-dehors le drame gronde… Un premier film coup de poing.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales