Jean Zay, ministre du cinéma (60 mn)

En février 1937, Jean Zay, ministre de l’Education nationale et des Beaux arts, intègre le cinéma dans ses prérogatives et donne, enfin, une place centrale au 7ème art.
Pionnier de la démocratisation culturelle contre le conservatisme et l’élitisme de l’époque, il dépose un projet de loi de réorganisation de la profession.
Le cinéma devient une affaire d’Etat.
Enfin, en visionnaire, il annonce en 1939, la création d’un Festival de films International à Cannes soit le Festival de la « liberté de création ». Un festival de cinéma des nations libres qui n’a pas pu avoir lieu cette année-là.
Emprisonné en 1940 par le régime de Vichy, Jean Zay sera exécuté en juin 1944.
Il a été Panthéonisé en mai 2015, en compagnie de Pierre Brossolette, Germaine Tillion et Geneviève Antonio-De Gaulle.

DVD Zone 2 - Couleurs et Noir&Blanc

Le DVD : 12,99 € Jeanzayministreducinema_jaq_small Article provisoirement indisponible

Sur le même thème

Les groupes Medvedkine (1967 - 1974)
Parmi les magnifiques histoires de cette période de mai 68, il y a eu une expérience unique de cinéma dans les usines.

Les groupes Medvedkine (1967 - 1974)

Au cours de cette période de mai 68, il y a eu une expérience unique de cinéma dans les usines. À l’initiative de Chris Marker (avec Inger Servolin de Slon, désormais Iskra), des techniciens et cinéastes sont allés à la rencontre des ouvriers de la Rodhiacéta à Besançon puis de Peugeot à Sochaux, pour y faire des films, ensemble, de 1967 à 1974.

Ma vie de Contrebasse
Ce film musical raconte les 140 ans de carrière d’une contrebasse.

Ma vie de Contrebasse

Ce film musical raconte les 140 ans de carrière d’une contrebasse. Elle entraine son contrebassiste dans un road movie sur les traces de son passé, à la rencontre de luthiers, de musiciens et d’historiens. À travers sa propre histoire elle nous fait découvrir l’évolution de la pratique musicale au cours des XIXème et XXème siècle.

Eternity has no Door of Escape
L’art brut échappe aux catégories et aux mouvements artistiques.

Eternity has no Door of Escape

L’art brut échappe aux catégories et aux mouvements artistiques. Défini par Jean Dubuffet au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, ce concept regroupe des œuvres de malades mentaux, mais aussi d’adeptes du spiritisme et d’autodidactes inspirés.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales