L'Urgence de ralentir (90 mn)

Collection : Imaginer Demain

Nous sommes entrés dans l’ère de l’accélération globalisée. Vitesse et immédiateté sont devenues la norme de la société. Faisant naître un monde où l’humain perd ses repères et s’épuise. Nous avançons comme des somnambules vers une catastrophe écologique, économique et sociale, pourtant annoncée.
Certains d’entre nous ont décidé de s’opposer – individuellement ou collectivement – à l’accélération de la marche du monde, en basculant dans la lenteur, pour réoccuper le temps, afin de « bien vivre ». En dehors du modèle dominant – à la marge et hors champ médiatique – ils contribuent peut-être déjà au nouveau monde de demain…
Sur une idée originale de : Noël Mamère
Avec la participation de : Edgar Morin, Pierre Rabhi, Cyril Dion, Hervé Kempf, Pierre Dardot, Douglas Rushkoff, Geneviève Azam, Rob Hopkins, Hartmut Rosa, Jeremy Rifkin, Lionel Astruc, Alberto Acosta, Bunker Roy et
Tim Jackson
« Il est urgent de regarder L'Urgence de ralentir » L'Obs
« Remarquable documentaire, manifeste politique pour un monde où l'humain retrouverait enfin sa place et son rythme. » LeMonde.fr
« Ce film est une belle occasion de s'interroger sur notre rapport au temps et aux hommes. » Challenges

DVD Zone 2

...

Voir plus

Le DVD : 14,95 € Lurgencederalentir_jaq_small
Acheter le DVD
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

On dirait que...
Le métier des parents vu par leurs enfants.

On dirait que...

« On dirait que…» et l'imaginaire se met en marche. Plutôt que de jouer aux cow-boys et aux indiens, des enfants de 8 à 13 ans, fils et filles de médecins, d'agriculteurs, de gendarmes ou d'épiciers jouent devant la caméra au métier de leurs parents.

Mort(s) de la rue
Chaque année, environ 360 sans abris meurent, non pas de froid, mais de misère, d’abandon et de violence.

Mort(s) de la rue

Chaque année, environ 360 sans abris meurent, non pas de froid, mais de misère, d’abandon et de violence. Bernard était l'un d'entre eux ; figure bien connue de la ville de Bayeux, il est décédé à 46 ans «dans» et «de» la rue.

Rêves en chantier
Un petit groupe de personnes tente de faire renaître la maison Mimir, espace autogéré à Strasbourg.

Rêves en chantier

À l’origine de cette histoire, Renaud et des copains squattent une vieille maison alsacienne abandonnée. Ils la baptisent : Maison MIMIR ... et décident d’en faire un lieu social, artistique et autogéré. Ils obtiennent de la mairie de Strasbourg un bail pour 20 ans.

© FilmsDocumentaires.com | Avec le soutien du CNC | Réalisation: Samuel Lebeau , Graphisme: Avantagegraphique.com | Conditions générales de ventes | Mentions légales