Logo-play

Catalogue Société commençant par la lettre “P”

Films 1 à 20 sur 96
Petite Rosselle for ever

Petite Rosselle for ever

Au cœur de la région charbonnière du nord de la Lorraine, l’avenir de la commune Petite-Rosselle n’a jamais semblé plus incertain. Le traumatisme de la fermeture des dernières mines, la montée du chômage, la perte d’une identité forte conduit la population à préserver son passé.

Prière de réinsérer

Prière de réinsérer

L'échec des tentatives de réinsertion des détenus est aujourd'hui un problème majeur de la justice et de la société contemporaine. Ce film témoigne des tentatives de jeunes femmes, dès leur sortie de prison, pour accéder à la normalité, malgré tous les obstacles qu'elles rencontrent..

Pompey vivra

Pompey vivra

Depuis un quart de siècle, Pompey est devenu le site d’une reconversion industrielle exemplaire. Tout de l’ancienne usine a été rasé, démantelé, détruit. À la place, ce sont quelque 150 entreprises qui sont aujourd’hui implantées dans le bassin, employant autant de personnes que deux décennies auparavant.

Parce que vous ne valez rien !

Parce que vous ne valez rien !

Déodorants cancérigènes, rouges à lèvres qui plombent le foie, crèmes de beauté stérilisantes à base d'agents de synthèse ou de nanomatériaux non-dégradables font peser des risques sur notre santé...

Poussières de gosses

Poussières de gosses

Ce documentaire accompagne un groupe d'adolescents parti de Munster pour la Grèce. A travers ce voyage, Francis Guthleben effectue une remontée dans le temps, celui de sa propre enfance.
Peu à peu, au fil des rencontres et des confidences, ce film nous invite à une réflexion originale sur l'adolescence.

Pas de quartier

Pas de quartier

Au pied du Stade de France, la mairie de Saint-Denis a lancé la réhabilitation du quartier Cristino García. Ses habitants - des immigrés aux revenus modestes - sont pris dans la tourmente du développement immobilier.

Paris-Orléans, carnet de voyage d'un banlieusard

Paris-Orléans, carnet de voyage d'un banlieusard

Olivier Comte a relié Paris à Orléans à pied, en suivant le tracé de l'ancienne voie romaine. Un voyage dans les territoires du quotidien, pour raconter ces fragments de vies oubliées, croisées au bord d'une route...

Plan social ! et après ?

Plan social ! et après ?

En 1992, l’usine Bull de Belfort mettait la clé sous la porte. Plus de 2000 salariés se retrouvaient au chômage, une famille sur 10 était touchée par ce drame social…

Pourquoi toi et pas moi ?

Pourquoi toi et pas moi ?

La discrimination existe depuis toujours. Ce n'est que dans les années 2001 qu'elle devient un délit. Malgré de réelles avancées, l'entreprise est encore rétive à la différence.

Pauvres riches

Pauvres riches

Pour cette écolière d’un village du Togo, 12 ans, « être riche, c’est avoir l’eau courante … ». Pour cette fillette du même âge, de la commune la plus chic de Genève, « être pauvre, c’est vivre dans un appartement… » Comme quoi tout est relatif. Les enfants, de différents milieux, dans les deux pays, en parlent et confrontent leurs points de vue.

Paroles de sourds

Paroles de sourds

Nous ignorons la réalité concrète des sourds, comme nous ignorons les possibilités d’intégration offertes aux jeunes sourds. De même, les malentendants sont victimes d’un certain nombre de préjugés, comme le montre l’image encore bien présente du « sourd-muet ».

Premiers mois

Premiers mois

Comment se développent et s’organisent les interactions entre un bébé et son environnement d’abord parental au cours des premiers mois de sa vie.

Pas assez de volume, notes sur l'OMC - 1

Pas assez de volume, notes sur l'OMC - 1

OMC - organisation mondiale du commerce - trois lettres pour nommer une institution dont l'idéologie, les caractéristiques, les objectifs n'ont - encore - que très peu de visibilité publique. Comment, pourquoi, par qui et pour qui cette institution a-t-elle été mise en place, et pourquoi est-elle aussi contestée ?

Pas assez de volume, notes sur l'OMC - 2

Pas assez de volume, notes sur l'OMC - 2

OMC - organisation mondiale du commerce - trois lettres pour nommer une institution dont l'idéologie, les caractéristiques, les objectifs n'ont - encore - que très peu de visibilité publique. Comment, pourquoi, par qui et pour qui cette institution a-t-elle été mise en place, et pourquoi est-elle aussi contestée ?

Passer le pont, passer le Gois

Passer le pont, passer le Gois

Avant 1971, date de l’ouverture du pont, on ne pouvait accéder à l’île de Noirmoutier que par le passage du Gois, un gué carrossable que la mer ne découvre que quelques heures par jour. Toute la vie de l’île était alors soumise au rythme des marées. Son développement s’en trouvait limité, mais son milieu naturel préservé.
Avec la construction du pont, l’île de Noirmoutier est devenue une presqu’île ouverte sur le continent.

Profs des îles

Profs des îles

Ils prennent le bateau comme d’autres le métro, pour dispenser leurs cours … presqu’à domicile, dans chacune des sept îles qui jalonnent la pointe de Bretagne.
Ils sont enseignants, appartiennent à l’Education Nationale et animent un collège bien différent des autres : le Collège des îles du Ponant.

Pas de problèmes !

Pas de problèmes !

Le pro­pos du film est d’explorer, der­rière les légen­des et les sim­pli­fi­ca­tions, la réal­ité para­doxale de la vie des jeunes des ban­lieues et des périphéries urbaines. Ils sont sou­vent beurs, blacks, métis, Français déclassés.

Portrait de famille

Portrait de famille

Nous avons ren­con­tré les Mois­set à Nogent-sur-Marne où ils tien­nent l’un des derniers boug­nats (Bois et Char­bon) de la région parisi­enne. Leur his­toire est celle de mil­liers de familles auvergnates qui depuis trois généra­tions, s’en sont allées chercher for­tune à Paris…

Putain d’usine

Putain d’usine

L’usine chim­ique “Grande Paroisse” située dans la ban­lieue rouen­naise et appar­tenant au groupe AZF, fil­iale chim­ique du groupe Total, est de même type que celle qui explosa à Toulouse le 21/09/2001.

Poste restante

Poste restante

A travers la restructuration du service postal en Ardèche, le film propose une réflexion sur le pouvoir politique, économique et citoyen. Henri-Paul, receveur de La Poste, en formation de photographie pour un an, nous entraîne à la rencontre des maires et des collectifs d’usagers qui s’opposent à une logique de rentabilité et qui mettent en œuvre des actions pour conserver un maximum de service postal sur leur territoire.