La Guerre d’Algérie (2h30mn)

coffret 2 DVD

Depuis les premières attaques de novembre 1954 à l’indépendance de l’Algérie en 1962, ce film raconte et décrypte le conflit algérien dans la plus stricte vérité historique. Les auteurs se sont attachés à comprendre les différentes parties de ce conflit : insurgés, Pieds Noirs, militaires de carrière et appelés du contingent, Harkis et les populations civiles.
Avec des témoignages et des archives issues des deux camps, ce film permet d’effacer les passions pour laisser place à l’Histoire. Après avoir été le plus jeune Lauréat du Prix Albert Londres pour son travail en Algérie, Yves Courrière réalise avec Philippe Monnier le film documentaire de référence sur la guerre d’Algérie, un film pour regarder l’Histoire en face.
Compléments:
Interview d’Yves Courrière [25 min]
Harkis : des Français entièrement à part ? [52 min]
Jean-Charles Deniau part à la rencontre des Harkis, ces combattants qui firent le choix de l’Algérie française, et qui furent aussi les grands sacrifiés de cette guerre.
France-Algérie, une histoire en perspective [1h20]
Au travers d’entretiens, deux acteurs emblématiques de la guerre (R. Girardet et P. Vidal-Naquet) reviennent sur les idéaux et les fractures d’une génération. Deux historiens (B. Stora et G. Fleury) évoquent les clefs de la guerre et les enjeux de sa transmission historique.

...

Voir plus

Le DVD : 19,95 € Laguerredalgerie_jaq_small
Acheter le DVD
Payment-cb Paiement sécurisé

Sur le même thème

Armadillo
Armadillo décrit de manière très directe le cynisme croissant et la dépendance à l’adrénaline de jeunes soldats en guerre.

Armadillo

Mads et Daniel sont partis comme soldats pour leur première mission dans la province d’Helmand, en Afghanistan. Leur section est positionnée à Camp Armadillo, sur la ligne de front d’Helmand, où ils vivent des combats violents contre les Talibans.

Une vie après
Le syndrome de stress post traumatique est aujourd'hui reconnu comme une blessure à part entière.

Une vie après

Le syndrome de stress post traumatique, ou le mal de guerre, est aujourd'hui reconnu comme une blessure à part entière, même s'il reste encore un mal abstrait, invisible.

Rapporteurs de guerre
Pourquoi choisit-on d’être photographe de guerre ?

Rapporteurs de guerre

Pourquoi choisit-on d’être photographe de guerre ? A-t-on le droit de photographier la souffrance des autres ? De quoi est-on responsable ? Photographier pour témoigner, un geste politique ou un geste pour l’histoire ? Quelle est la place des rédactions dans le travail sur le terrain ?